Fidèles du Temple

17/04/2018

EDEN BURN OUT BY HAPPY GAMES FACTORY : OPEN THE BOX PLEDGE DE BASE UNIQUEMENT : PAS MAL MAIS PEUT BIEN MIEUX FAIRE...

Bonjour mes Chers Lecteurs ^^




Il y a un peu plus d'un an, était lancée la campagne de financement participatif relatif à EDEN BURNOUT (EBO) : ce projet représente la concrétisation des efforts de l'Honorable Hugo "Minus" Nivesse qui a imaginé une nouvelle manière de jouer à EDEN après avoir bu un coup de trop son lavis violet : introduire davantage de recherche, de jouer avec des bâtiments et surtout proposer un mode "campagne". Dit comme ça, il n'y a aucune originalité mais pour EDEN, ça en tient lieu et pas qu'un peu !

Déjà bien connu dans notre petit milieu figurinistique en général et dans l'univers d'Eden en particulier (tant EDEN, c'est son jeu préféré), la Team Eden semble avoir vu dans son initiative un coup intéressant à jouer puisque ce qui était un corpus de règles maison a fini en projet financé à plus de huit fois son plancher minimum (83 049 € sur 10 000 € offerts par 679 contributeurs - sans compter les late pledges - excusez du peu mais en terme de succès, tant commercial que d'estime, ça force le respect et ça fait une très belle ligne sur le CV ma foi !! ^^

Le truc devait être livré pour juillet 2017 (pour du financement participatif ? Mais bien sûr !!) et comme de bien entendu, le double pléonasme "le projet de financement participatif a eu du retard" à fait que je n'ai eu mon pledge que ce mois-ci (9 mois de retard pour le bébé quand même !). C'est l'Honorable Ajax qui a géré le truc (j'étais dans l'affaire avec les estimés Gilel et Ravageur) mais il semblerait que la Team Eden ne se soit pas montrée très diserte en terme de communication vis à vis des pledgeurs. Alors certes, je sais qu'il y a du "Mohand Bashing" mais en ce qui me concerne,  n'ayant pas suivi l'affaire, je ne me prononcerai que sur ce que je peux juger (et il y a de quoi dire comme vous le verrez). Pour le reste, Happy Games Factory a très généreusement contribué au dernier concours de peinture du Temple et je suis toujours en cours de négociation avec Mohand pour le concours du million de visites. Très honnêtement, il ne m'a pas spécialement donné une raison d'éprouver du ressenti donc je préfère en rester qu'à ce que je dispose concrètement.


J'ai été raisonnable : Je ne me suis contenté que du pledge de base : la boite de jeu sans fig à 39€ ^^


Ainsi donc, en début de mois, mon pldege m'est parvenu après bien des tours et des détours (via Ajax puis Le Caillou ^^' Merci encore aux concernés). Première chose qui me frappe : la boite est BEAUCOUP plus grande et plus lourde que ce que je m'étais imaginé (je la voyais plutôt dans le format feuille A4...)
Et c'est effectivement un beau bébé de 2,293 kg que voilà !! Félicitations au Papa Minus !! ^^




LA BOITE DE BASE EDEN BURNOUT



La boite de base... Recto...

... Verso... IL y en a du carton là-dedans ^^

A l'ouverture, je vois tout de suite un bloc de feuilles de perso pour la campagne vraisemblablement, un très gros paquet de cartes le livre de règles en dessous et je devine les dalles de jeu.


LE LIVRE DE RÈGLES DE BURN OUT : LE FOND CA VA, LA FORME, C'EST DÉFORMÉ... 


Le livre de règles vient au format A4 sur papier glacé et tout en couleurs. Ça part bien. Visiblement, Les Flandres, lieu de cette extension Eden, a l'air franchement hostile et mal famé... déjà qu'avant la guerre nucléaire c'était pas top... ^^

D'abord les règles, ensuite les scénarii...


Et ça fini par les remerciements où tout le monde remercie tout le monde à commencer par sa mère sinon c'est un aller simple pour l'enfer pas forcément pavé de bonne intentions (mais à manger à pleine bouche) ^^

C'est l'heure du triomphe, surtout pour l'Honorable Minus qui l'a bien mérité... Mais "Hominem te esse" comme disait l'esclave... Tâche de ne pas l'oublier ^^

Bon passée cette petite présentation rapide, il y a quand même des trucs qui m'interpellent dans ce bouquin : à commencer par le fait que j'ai l'impression que les illustrations mixent allègrement résolutions pourrites et trucs sympa (ici c'est le paysage en arrière plan qui me semble un peu "baveux" même si on ne le voit pas vraiment sur la photo...

Là où ça pèche davantage, c'est concernant le logo Eden... Quand on zoome...

... Ben c'est une résolution tellement basse qu'elle en est pourrie de pixels dégueu...

... Et l'intérieur n'est pas mieux car en 2e de couverture, rebelote : du bon pixel des familles... Alors je sais pas moi mais c'est quand même ZE logo du jeu quoi... Là on dirait qu'on a filé un petit logo à un stagiaire, qu'on lui a dit de faire en sorte qu'il figure en bonne place dans le livre de règles et que son idée aurait été de faire "aggrandissement 200%" sous paint (comme moi)... C'est... C'est franchement cheap là. Si encore on m'avait dit que c'était du fan-made ou que c'est Minus tout seul qui s'était occupé de tout de A à Z (et encore, vu ce qu'il est capable de faire avec une imprimante 3D, m'est avis qu'il doit avoir un meilleur level que moi le Minus), j'aurai compris mais là, le truc a bénéficié des moyens de Happy Games Factory... Et c'est pas une boite qui deux ans tout juste d'existence... Pour du matériel officiel et payant c'est très surprenant...

Et ça continue avec d'autres illustrations comme celle-ci : de loin, ça à l'air top avec des champignons radioactifs de dix mètres de haut qui poussent au bas d'immeubles abandonnés...

Mais de près c'est affreux : la résolution de fond est tout juste passable et le contour des champignons est... Mal fait ? Grossier ? Catastrophique ? Désolé mais là on dirait vraiment du boulot de sagouin torché à la va-vite... C'est vraiment TRÈS surprenant.


LES TOKENS : DES FOIS OUI, DES FOIS NON... ET PARFOIS C'EST LE CONTRAIRE



Il y a beaucoup de tokens en carton dans la boite de EBO. Tous rencontrent une certaine utilité à un moment ou à un autre dans les parties.

Une fois dépunchés, ça continue quand même de faire un joli tas ^^

Il y a des tokens pour tout : pour représenter carrément des figurines de l'univers d'Eden, des mines, du matos, des objectifs, de l'équipement... etc etc etc... Mais une fois encore, la finition est très inégale. Ici vous voyez des tokens qui sont nickel-chrome...

... Et là une petite sélection de tokens qui sont tout simplement foupoudav. Le token en haut à droite (Avec la tronche de Kenshiro ou "Ken le Survivant") est parfait et sert d'étalon de comparaison. Les autres sont, comme Ken, des photos de figs d'Eden... MAis là encore, là malédiction du stagiaire adepte de paint a encore frappé. Déjà sur cette photo vous pouvez noter une certaine différence dans les résolutions des images (ma photo est on ne peut plus nette)...

Quand on se concentre sur les pires, soit les espèces de clébards transgéniques (je ne sais pas comment ils s'appellent officiellement : moi je suis ISC à 100% On n'est pas emmerdé avec la faiblesse de la chair ^^), ça commence à choquer (ma photo est toujours nette)...

Mais la macro est impitoyable : je vous assure que ma photo est nette. L'image du monstre, quant à elle, est purement et simplement ratée.

Le copain en dessous est logé exactement à la même enseigne. Encore une fois, une telle disparité de résolution pour des photos de figs officielles, c'est difficilement concevable et ne fait vraiment pas sérieux pour une boite qui a plus de 10 ans au compteur...



LES TOKENS DÉCORS : RAS (HEUREUSEMENT)


Est également présente dans la boite une planche de décors en 2D représentant des épaves de bagnoles, des citernes rouillées... Bref du décors post-apo. Tout bon figuriniste qui se respecte préférera des trucs en 3D à base de petites voitures consciencieusement salopées au lavis et aux pigments mais comme l'a indiqué Minus, EBO est avant tout fait pour des parties d'eden sans prise de tête et quand on n'a pas trop de temps ou pas suffisamment de décors, ces trucs là font bien le taf

Comme pour les dalles de jeu, ces tokens sont réversibles : un côté "urbain" et un côté "désertique". Le truc fait BD mais j'aime assez. Après, je conçois que c'est une question de goût et que chacun s'y retrouvera... Ou pas ^^


LES BÂTIMENTS DE EDEN BURN OUT : DE TRES JOLIES RUINES MAIS A SENS UNIQUE 



Les bâtiments de Eden Burn Out font partie des trucs qui m'ont très agréablement surpris. Le succès du financement a fait que j'ai eu un set gratuit de deux décors en plus par rapport à ceux prévus de base.

Ils représentent tous des ruines industrielles : restes d'usines, d'ateliers, de garages... Une fois encore le dessin peut sembler très BD mais ça ne me choque pas et j'aime bien une fois de plus. J'ai personnellement un gros stock de décors SF de Battle Systems et n'ayant pas de pièce ludique dédiée chez moi, j'apprécie fort de pouvoir monter et démonter les décors pour un gain de place certain. Reste à voir comment se comporteront ces décors dans la durée car il faut être soigneux avec ce genre de matos.

Au total j'ai pu assembler 6 ruines industrielles. A noter que les deux plus grandes ne sont pas "réversibles" : elles sont à monter dans un certain ordre (briques marron à l'intérieur) et pas autrement car sinon les trous ne correspondent pas. C'ets dommage car j'eusse aimé un peu de variété mais visiblement dans les Flandres, la fantaisie on s'en fout ^^. Je précise également qu'il n'y a pas de notice de montage dans la boite ou dans le livre de règles. C'est pourquoi j'ai galéré un moment avant de m'apercevoir que les grandes ruines ne sont pas modulables...

Quelques vues rapprochées des intérieurs... voilà du décors en carton qui me plait beaucoup. Je dirais qu'on est au dessus du niveau Space Hulk V2 mais bien en deçà du V3 quand même. MAis j'aime beaucoup vraiment ^^


La même chose pour les "extérieurs"...

Vraiment pas mal///

Le coup de cette porte de garage à demi-ouverte, j'adore !! ^^

Pour ceux qui se poseraient la question de l'épaisseur des décors, voyez vous même : c'est du carton fort (et même très fort) qui est supérieur au calibre de Battle Systems. Sauf si vous y allez avec la délicatesse d'un pitbull en chaleur, les trucs devraient quand même tenir dans le temps ^^

Reste un petit tas de "machins" car je ne sais même pas ce que c'est : des échelles ? Des ponts métalliques faits de bric et de broc ? Des lampes ? Je ne sais même pas à quoi ça sert et il n'y a aucune explication dans la boite ni illustration en rapport... Dommage.



LES CARTES DE JEU : DES FOIS ENCORE OUI, DES FOIS ENCORE NON...



Voyons à présent le gros paquet de cartes de Eden Burn Out. De ce côté là, il y en a du matos !!

On y trouve des cartes de profils, de talents, d'équipement... Bref tout ce qu'il faut pour jouer les scenarii et suivre l'évolution en mode "campagne".

Et le stagiaire pro-paint (le logiciel générique hein, pas la peinture ^^) refait un nouveau come-back. Alors qu'ici par exemple les images sont nettes et sans bavure (au passage, on remarque que les visuels des chiens transgéniques, complètement foirés sur les tokens, sont ici d'un grain cristallin... Ce qui interpellent une fois de plus sur l'inégalité de traitement)...

... Sur cette photo on ne peut manque de s'apercevoir que les images sont... hum... "discutables"... Surtout la "cachette" et le "mercenaire" alors qu'une fois encore ce ne sont que des images de figs officielles... Comprends pas là.

Mes deux cartes préférées : les "rien" ça doit être rigolo comme ça mais franchement moins quand vous tombez dessus après avoir nettoyé à grand peine la zone... ça a un petit côté "Battle Royal II" rigolo XD


LES DALLES DE JEU D'EDEN BURN OUT



Voici à présent les 4 dalles de jeu formant la surface syndicale de 60 x 60 cm. Comme pour les décors, elles sont réversibles : ici le côté urbain...

... Et là le côté désertique. Les points rouges sont des repères afin de bien dresser les tables suivant les scenarii


MISE EN SITUATION


Je n'ai bien évidemment pas résisté à l'envie de dresser une table en ajoutant mes propres décors 3D que j'avais réalisés ces dernières semaines et composés de petites voitures déglinguées et autres décors perso ^^

Ici avec mes figs de ma faction ISC ^^


J'ai aussi réitéré l'expérience avec un tapis de mantic de Mars Attacks qui est aussi 60 x 60 cm ^^




C'est bien non ? J'avais exprès anticipé le gris de mes socles pour aller sur ces dalles et je trouve que la bagnole de police s'insère à merveille dans le décors ^^







Visiblement ces fûts radioactifs ont perdu leur intégrité depuis longtemps ^^ 

Ce devait être le quartier des services publics à l'origine : pompiers d'un côté et police de l'autre XD


Mais heureusement que l'ISC est revenu mettre de l'ordre là-dedans ^^









Aller une dernière fois avec le tapis de Mantic parce que j'aime bien ^^







LES CONTENUS EXCLUSIFS DE EDEN BURN OUT : COMME LE RESTE : DU BON ET DU MOINS BON...



Le succès du financement participatif a permis aux backers d'obtenir une petite grosse boite remplies de contenus exclusifs (aka en principe qui ne sera jamais dispo pour le grand public) dans lequel on y trouve moult choses...

Un paquet de cartes de jeu et des figs.

Il y a plusieurs petites figs en résine qui représentent des tokens en carton ou des objectifs de certaines missions spécifiques. Elles sont trop choupinou et j'aime beaucoup ^^

Ici un chat, une belette et un chien (non le truc tout à droite n'est pas une teub en érection, c'est la 4e patte du chien merci)

Il y a aussi une fig d'une espèce de LAra Croft un peu énervée...

La fig n'est pas mal même si perso je ne jure que par l'ISC. Je précise que cette fig est moulée dans une espèce de plastique "mou" qui ne me plait pas du tout : autant j'apprécie la résine dure mais ce machin mou... huuuuummmmm... Voilà voilà quoi.

Et comme je le craignais, l'arme qui semble être une espèce de vouge long... Est tout tordu. C'est typiquement le genre de truc que je déteste : voire des guerriers aller à la baston avec des armes longues qui auraient bien besoin d'une pilule de viagra (voilà, comme ça on a le miroir avec la teub de tout à l'heure ^^)

Quand je disais plastique mou... Et sans effort en plus... Là ça passe pas pour moi.

Il y a aussi une figurine de Mad Dona, pendant féminin de Mad Max. Si la fig est cette fois en résine dure, ce qui me ravit, le visage est complètement raté selon moi.


Voici le dessin. A priori rien à dire...

Voici un zoom sur le visage. C'est moi où les yeux sont les même que Bart Simpson, que le visage est trop déséquilibré et semble foutre le camp vers sa gauche (à droite pour le lecteur) et qu'elle a un air complètement ahuri ? Oo Je... Pour une fig exclu c'est un peu léger là non ?

Il y a une fig en métal aussi. Un gamin avec une casquette à l'envers. Elle semble faire partie de la faction des gamins qu'Ajax à choisie donc je la lui donnerai la prochaine fois que je le verrai car je ne pense pas en avoir une quelconque utilité.

Au moins celle là, RAS.

Il y aussi 3 lapins "duracell" explosifs en 3D qui sont très rigolos et qui feraient la joie du Joker à Gotham City ^^

Encore uen fois je précise que je n'ai pris que la boite de base de EBO mais pour les ceuss qui ont aussi pledgé pour les figurines, les malfaçons semblent aussi avoir frappé : la photo ci-dessus est issue du blog de l'Honorable Ajax... Et il y a comme un gros problème de taille comme l'a souligné Ajax sur son blog... Il y a des hobbits ou des pygmées à Eden ? Ces figs sont sensées être un groupe de gamins mais quand même !! C'est vraiment dommage une telle disparité dans quasiment tous les domaines de cette boite...



LES CARTES EXCLUSIVES : IDEM...



Il y a un paquet de cartes exclusives regroupant là aussi des missions spéciales, du matos et plein d'autres trucs. Je n'ai pas encore tout lu mais ça me semble intéressant ^^

Aller vous l'attendiez tous : le stagiaire pro-paint est encore venu mettre son grain de sel : certaines cartes sont absolument magnifiques et d'une netteté parfaites (non mais visez moi ce Grey Daimyô tout à droite !! On voit tout de suite qui est le boss là non ? ^^)...

... Et d'autres cartes sont là encore complètement ratées...

Mention spéciale à celle-ci qui n'est "que" la double-queue du Green Neko ISC montrée à l'envers et avec une résolution complètement naze... C'est peu ou prou ce que je pourrais moi-même accomplir tant je suis une vraie daube en informatique. Dommage une fois de plus...



LES RÈGLES D'EDEN BURN OUT : UN TRÈS BON GOÛT D’ORIGINALITÉ ET DE NOUVEAUTÉ


L'aspect esthétique très inégal ayant été traité, intéressons nous à présent à la substantifique moelle d'Eden Burn-Out, le corpus de règles qui sont l'oeuvre de l'Honorable Hugo "Minus" Nivesse. EBN a en effet la prétention de proposer une nouvelle façon d'appréhender le jeu Eden, le tout dans un théâtre d'opérations nouvellement cartographié : Les Flandres.

Le fluff est des plus classiques mais fait toujours son effet : des rumeurs de voyageurs de plus en plus nombreuses et séduisantes font état d'un véritable "Eldorado" (selon les critères de Eden bien entendu ^^) dans le nord de ce qui était encore la France il y a quelques siècles : Les Flandres où se trouveraient un ancienne friche industrielle ceinte de marais mortels et regorgeant de matos, d'armes, de provisions, de frites etc etc etc... Visiblement il n'y aurait qu'à se baisser pour ramasser le pactole mais attention : si on n'y prend pas garde, on pourrait aussi ramasser des emmerdes encore plus grandes.


LE MONDE SE DIVISE EN DEUX CATÉGORIES : CEUX QUI CREUSENT POUR TROUVER DU MATOS ET CEUX QUI MEURENT


- Pour commencer, exit les cartes de mission et la phase tactique. A la place, les joueurs vont constituer des "bandes" qui iront fouiller les différentes contrées des Flandres pour tenter d'améliorer l'ordinaire (ou plus prosaïquement de rester en vie un peu plus longtemps).

- Alors qu'on pourrait penser de prime abord qu'il faut réunir les plus bourrins (donc les mecs les plus chers) pour aller faire le job, Minus a prévu un ingénieux système d'équilibre entre les bandes. Pour commencer, je rappelle qu'il ne sert à rien de massacrer l'intégralité de la bande adverse pour gagner. On n'est pas à warhammer là. Pour faire simple et pour reprendre une expression anglaise "less is more" : le joueur qui aura la bande  la moins chère en terme de points gagnera plusieurs bonus d'entrée de jeu dont 1°) des points de victoires équivalents à la différence entre les valeurs des bandes (50 points de différence ? Ben ça fait 50 points de victoire direct pour David contre Goliath... Déjà ça calme hein ? ^^) 2°) des artefacts à tirer au sort et à utiliser durant la partie.

=> Du coup on se trouve bien évidemment devant un choix cornélien : est ce qu'on va privilégier la sécurité et recruter une bande multi-carte en faisant carton plein par rapport au budget alloué... Ou va t'on prendre quelques risques en ne recrutant que quelques indispensables pour capitaliser sur des bonus et une avance en terme de points de victoire ? Il n'y a pas de mauvais choix car chacune des options est intéressantes ^^







J'AIME LE PAIN DE CAMPAGNE (DANS LA GUEULE DE L'ADVERSAIRE)


- Ceci est valable pour les parties "One Shot" mais Minus a également prévu un mode "Campagne" qui est, AMHA, autrement plus gratifiant que du "One-Shot" sans lendemain (sauf si on veut se faire une petite partie vite fait à la pause déjeuner ou le soir au club sans se prendre la tête). Ici, les figs recrutées vont avoir une importance toute particulières en ce que les blessures reçues et certains bonus remportés au cours des parties seront "conservées" pour les suivantes.

On peut recruter une équipe de 200-300 pts (chaque partie se joue en 100 pts environ) qui formera le QG de la bande. A chaque partie jouée, un certain nombre de figs seront prélevées parmi celles présentes au QG pour aller faire le job et il va falloir tout faire pour les garder en vie... Voire mieux : éviter qu'elles ne soient trop blessées.

En effet, si dans les parties "one shot" on pouvait parfois calculer les risques et sacrifier une fig pour souffler la victoire au nez et à la barbe de l'adversaire ("Ahaaaa !! Je t'ai bien maravé ton gros massetard là hein ?! Tu fais moins le malin !!" "Ouais mais j'ai pu fouiller 2 caisses de plus et je te mets 10 points de victoire dans la goule... Donc je gagne. Alors ? Il est ou le respect là ? ^^") ; un tel luxe sera difficilement permis ici : si une fig est trop blessée (les cases d'un membre entièrement cochées), elle ne peut tout simplement pas jouer les prochaines parties tant qu'elle n'aura pas recouvré un minimum de force.

Si vous exposez trop vos figs en cours de jeu, vous vous retrouverez rapidement à jouer avec une véritable cour des miracles farcies d'éclopés qui ne feront pas long feu face à une fig un tant soit peu violente et en pleine forme.

Si une fig mord la poussière (si tous ses cercles sont cochés) alors elle est purement et simplement viré du QG pour cause de mort définitive. Un nouvel exemplaire (sans expérience) pourra éventuellement être recruté si vous allongez dix fois (oui oui : dix fois) son prix. Si tout votre QG s'est fait déboité, alors vous êtes éjecté de la campagne. Vous comprenez donc qu'il faudra y réfléchir à deux fois avant de jouer les kamikaze n'est ce pas ? ^^

- En contrepartie des risques, vos figs encore en vie gagneront de l'expérience tous les deux scénarii joués. Au fil de la campagne, vos mecs vont petit à petit devenir plus forts, plus malins pour devenir parfois de sacrés grosbills.

Une fois encore, Minus a pensé à équilibrer tout ça car votre grosbill dont vous êtes si fier et qui en impose sur la table, outre le fait qu'il va très certainement devenir un bel aimant à parpaings, va aussi coûter plus cher à recruter. En effet, toute l'expérience acquise par votre coco s'ajoute à son coût de recrutement et comme les règles d'équilibre de recrutement indiquées ci-dessus continuent de s'appliquer, vous serez une fois de plus devant un choix cornélien :

=> Allez vous privilégier l'optimisation pure et faire de 3-4 figs des pivots monstrueux de stratégie pour vous assurer la victoire... Et dans ce cas vous offrirez pas mal de bonus et de points de victoire avant la partie à votre adversaire ? Ou au contraire préférerez vous faire tourner les effectifs pour miser sur une montée en puissance modeste mais généralisée sans forcément briller de façon éclatante ?

Voilà de quoi réfléchir au fil des 19 scénarii proposés dans le livret de règle et on peut entrevoir plusieurs manières de jouer (perso, jouant ISC et très souvent kamikaze, je vois bien tenter de massacrer dès le début l'adversaire, quitte à lui filer la victoire pour, en contrepartie, amputer très sérieusement les effectifs de son QG et ne lui laisser que des profils pas forcément opportuns pour renverser la vapeur... ^^).

En conclusion sur le corpus de règles de EBN, je trouve que Minus a fait du très bon boulot et que sa recherche d'équilibre en permanence permet d'envisager toutes sortes de possibilités ludiques. Une même campagne rejouée plusieurs fois ne se terminera certainement pas de la même manière à chaque fois et c'est tant mieux ^^



EN CONCLUSION



Si vous n'avez pas scrollé et que vous avez lu au moins le titre du présent article, alors vous savez déjà quel est le verdict du Temple : tout juste passable.

Au plan figurinistique, je suis très franchement mitigé sur le contenu de la boite d'EBO. Alors que le concept avait absolument tout pour plaire, un certain (grand) nombre de petits détails vient fort malheureusement pourrir un tableau pourtant très séduisant de prime abord : erreurs d'impression (j'ose l'espérer car à aucun moment je ne suis prêt à croire que la validation a été donnée pour des contenus pixellisés à mort), erreurs de mise en page, erreurs de sculpture... Encore une fois si ça avait été Minus qui avait tout géré tout seul au fond de son garage, tout cela aurait été volontiers pardonnable... Mais là on parle de Happy Games Factory (et Minus n'y est strictement pour rien), la marque qui gère Eden et qui VEND cette marchandise. Là je trouve que les standards professionnels minimum ne sont pas au rendez-vous et c'est fort dommage.

Au plan des règles, Minus a incontestablement accompli un énorme travail qui se trouve par ailleurs être excellent AMHA : le souci d'obtenir en permanence un équilibre qui se veut parfait en dépit des rapports de force en apparence chaotiques était une belle gageure mais la lecture des règles propose beaucoup de versatilité dans leur appropriation et leur utilisation.

J'ai hâte de pouvoir faire des partir d'Eden Burn Out mais la prochaine fois qu'une campagne de financement participatif de HGF se présentera, je pense plutôt attendre une éventuelle sortie en boutique.

Merci infiniment,

Serviteur,